En décembre dernier, les entités qui composent ce projet ont tenu des réunions de travail au siège du Centre de recherche et de technologie agroalimentaire d’Aragon (CITA), à Saragosse, pour évaluer les formations dispensées en Aragon, en Catalogne et en Occitanie au cours de cette année . Les exigences pour obtenir la validation des compétences et comment démarrer le processus de validation dans les organismes responsables de la certification professionnelle et de la formation continue ont également été analysées.

Les cours du projet FoRuO comportaient une partie théorique enseignée virtuellement et une partie pratique obligatoire, avec différentes visites techniques en Aragon, Catalogne et Occitanie (France) et des stages courts en entreprise. La formation, qui a commencé en juin dernier et s’est terminée en novembre, était organisée en 8 modules de formation pour le cours PAM et 3 modules pour le cours PF, offrant aux étudiants la possibilité de s’inscrire au cours complet ou aux modules qui pourraient vous intéresser le plus .

101 personnes (68 femmes et 33 hommes) ont suivi les cours pilotes, dont 96 ont suivi le cours PAM et 65 le cours PF. Par territoire : 30 en Catalogne, 34 en Aragon, 28 en Ariège et 9 dans les Pyrénées Orientales.

Au total, 73 personnes ont été formées avec succès, en comptant les étudiants ayant réussi les évaluations des modules.

27 étudiants ont répondu à l’enquête d’évaluation du cursus, majoritairement des femmes en âge de travailler, extérieures au secteur agricole et porteuses de projets. Cette formation s’est avérée utile et a servi à renforcer les chefs de projet. En effet, une grande partie des enquêtés poursuivront dans l’installation en tant que producteurs/commercialisateurs de PAM ou de PF. Participer à cette formation leur a apporté de nouvelles connaissances, leur a donné confiance dans leurs projets et leur a permis d’élargir leurs réseaux professionnels.

De même, les étudiants ont beaucoup apprécié ce temps de rencontre avec d’autres étudiants et avec les opérateurs, ainsi que l’opportunité de voir des bonnes pratiques et d’élargir leurs réseaux, ce qui a un impact positif sur leurs projets. L’aspect le moins apprécié par les participants était les stages en entreprise, car ils n’étaient pas attractifs, peut-être parce que c’était un format plus formel et rigide en termes de réglementation. Les cours en ligne ont été positivement évalués, malgré les problèmes techniques de la plateforme et le manque de révisions dans les documents fournis. Comme amélioration pour les prochaines éditions, il sera pris en compte de prendre plus de temps lors de la révision et de la traduction des supports pédagogiques et de faire une petite séance de formation pour débuter avec la plateforme avec les étudiants en début de formation.

Plus d’information

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.