1. Que sont les plantes à parfum, aromatiques et médicinales ?
  2. Que-c ’est que sont les principes actifs des plantes aromatiques et médicinales ?
  3. Que-c ‘est que sont les petits fruits ?
  4. Quelle est l’importance des plantes à parfum, aromatiques et médicinales ?
  5. Quelles sont les espèces de plantes à parfum, aromatiques et médicinales les plus cultivées ?
  6. Quelle est l’importance des petits fruits ?
  7. Quelles sont les espèces de petits fruits les plus cultivées ?
  8. Quelle autorisation avez-vous besoin pour cultiver des plantes à parfum, aromatiques et médicinales et des petits fruits ?
  9. Comment démarrer une activité de production de PPAM et PF ?
  10. Quelles structures d’accompagnement et de recherche en production puis-je trouver ?
  11. Que dois-je faire pour rendre ma production de PPAM et PF biologique ?
  12. Qu’est-ce que le projet FoRuO ?
  13. Que signifie formation transfrontalière ?
  14. Quelles formations FoRuO propose-t-il ?
  15. En quoi la production, la transformation et la fabrication des plantes à parfum, aromatiques et médicinales et des petits fruits sont-elles différentes ?

1. Que sont les plantes à parfum, aromatiques et médicinales ?

Les plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM) ont pour caractéristique commune une teneur élevée en substances actives ou principes aux propriétés chimiques, biochimiques ou organoleptiques très spécifiques et reconnues qui permettent leur utilisation à des fins thérapeutiques, aromatiques ou gastronomiques, entre autres.

2. Que-c ’est que sont les principes actifs des plantes aromatiques et médicinales ?

Les principes actifs sont des substances fabriquées par les plantes sous forme de métabolites secondaires, chimiquement très complexes et ayant un rôle écologique défini et très efficace dans le monde végétal. La présence d’ingrédients actifs en grande quantité a permis la reconnaissance des PPAM dans l’utilisation traditionnelle ainsi que dans la fabrication d’un certain nombre de médicaments pharmaceutiques, par rapport aux autres plantes qui en contiennent moins. Selon le type de principes actifs présents dans les plantes, leur utilisation sera orientée. Ainsi, elles peuvent être classées comme médicinales (ex. valériane, millepertuis, calendula, etc.) et aromatiques, soit parfumeurs et/ou condimentaires (ex. lavande, romarin, thym, etc.), bien qu’elles peuvent être aussi multi usages.

3. Que-c ‘est que sont les petits fruits ?

Les petits fruits, également appelés fruits de la forêt ou fruits rouges, sont un ensemble de petits fruits comestibles, qui traditionnellement n’étaient pas cultivés, mais étaient récoltés dans des buissons sauvages. C’est un groupe de fruits hétérogènes : baies (par exemple groseille, myrtille, sureau) ; drupes (par exemple prunelle, jujube); poly drupes (par exemple framboise, mûre); fruits complexes (par exemple fraise, argousier); cynorrhodon (par exemple églantier); galbule (par exemple genévrier); pommeau (par exemple aubépine, sorbier).

4. Quelle est l’importance des plantes à parfum, aromatiques et médicinales ?

A partir de plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM) sont obtenues des matières premières (herbes fraîches, herbes séchées, essences et extraits) qui sont utilisées pour fabriquer de nombreux produits présents dans notre vie : médicaments, condiments, boissons, compléments alimentaires, tisanes, arômes, parfums, cosmétiques, etc. Le marché mondial des PPAM continue de croître et était évalué à 108 milliards en 2015, 48 % pour les médicaments à base de plantes, 17 % pour les cosmétiques et 35 % pour les compléments alimentaires et les aliments fonctionnels.
Selon la FAO, la production mondiale de PPAM est estimée à 330 millions, cultivée sur une superficie de 77 millions d’hectares. En Europe, il existe quelque 36 000 entreprises qui cultivent, transforment et distribuent du PPAM, sur une superficie de plus de 200 000 ha, principalement situées en France (52 000 ha), en Pologne (30 000 ha), en Espagne (27 200 ha) et en Bulgarie (16 800 ha).

5. Quelles sont les espèces de plantes à parfum, aromatiques et médicinales les plus cultivées ?

En France, les principales espèces cultivées sont la lavande et le lavandin pour l’obtention d’huiles essentielles, le pavot, la camomille et le chardon-marie comme plante médicinale et le persil, la coriandre et le thym comme plante condimentaire. En Espagne, l’anis et le poivron rouge se distinguent comme condiments, le pavot comme médicament et la lavande et le lavandin comme parfumeurs.

6. Quelle est l’importance des petits fruits ?

La culture des petits fruits a connu une croissance importante ces dernières années et la demande ne cesse de croître. L’Espagne est le premier producteur de petits fruits de l’UE et le cinquième producteur mondial, avec une production orientée vers l’exportation vers l’Europe. La production de PF en France est bien inférieure à la demande. Plusieurs facteurs contribuent à l’expansion de ces cultures, dont la tendance croissante à la consommation de produits sains et d’aliments frais. La considération des « superaliments » attire le consommateur et surtout un segment important de la population jeune.

7. Quelles sont les espèces de petits fruits les plus cultivées ?

Framboises, myrtilles, mûres et groseilles sont parmi celles qui gagnent le plus de terrain grâce à leur forte demande, à la fois fraîches et destinées à la transformation industrielle.

8. Quelle autorisation avez-vous besoin pour cultiver des plantes à parfum, aromatiques et médicinales et des petits fruits ?

La culture de ces espèces ne nécessite aucune autorisation spéciale, en dehors de l’enregistrement en agriculture. Les démarches sont compliquées lorsqu’on veut vendre des produits fabriqués à partir de ces matières premières végétales, puisqu’ils devront se conformer à la législation alimentaire, médicinale, cosmétique, etc. selon l’utilisation du produit . La Réglementation et les obligations sont différentes selon que l’on est en Espagne ou en France

9. Comment démarrer une activité de production de PPAM et PF ?

L’important est d’apprendre, de se former et d’être conseillé par des experts et des producteurs. Il est nécessaire de découvrir quelles espèces sont les plus demandées et de vérifier qu’elles s’adaptent aux conditions pédoclimatiques de la zone, en plus d’évaluer quels modèles économiques conviennent le mieux à la zone de culture disponible et à la façon dont on souhaite travailler: grande surface et cultures plus intensives et mécanisées ou petite surface et petit matériel adapté avec valorisation des produits transformés. En plus, les systèmes de transformation nécessaires pour transformer la matière végétale, tant qu’il atteint les clients sous forme de produit en vrac ou de produit manufacturé. Il est aussi important de dimensionner son projet pour pouvoir chiffrer ses besoins en investissement et en évaluer la faisabilité.

10. Quelles structures d’accompagnement et de recherche en production puis-je trouver ?

En Espagne:

En France:

11. Que dois-je faire pour rendre ma production de PPAM et PF biologique ?

Dans chaque zone, il y a des organismes qui effectuent la certification biologique de la production agricole. Ces personnes sauront mieux vous renseigner sur les démarches à suivre. Outre la certification biologique, il existe d’autres marques qui certifient que les plantes sont produites de manière durable, avec une qualité définie et respectueuses des travailleurs et de l’environnement, telles que les appellations d’origine et les marques, avec un cahier des charges spécifique et pouvant être reconnues par l’IFOAM (https://www.ifoam.bio/about-us )dans le cadre des SPG (Système Participatif de Garantie) https://www.natureetprogres.org/le-spg/

En Espagne:

En France:

Labels :   

Marques: Nature et Progrès; SIMPLES; Demeter; Cosmebio (cosmos), CensoPNR 

12. Qu’est-ce que le projet FoRuO ?

Le projet FoRuO promeut le développement des dispositifs de formation continue et des compétences du territoire transfrontalier pour améliorer l’accès à l’emploi en lien avec les nouvelles productions du secteur forestier et rural, notamment dans la production et la transformation des plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM) et de petits fruits (PF).

13. Que signifie formation transfrontalière ?

La formation transfrontalière est considérée comme les dispositifs de formation conjoints (entre différentes régions) sur l’acquisition de compétences professionnelles et le lancement de nouvelles offres de formation qui touchent ou se déroulent de part et d’autre d’une frontière.

14. Quelles formations FoRuO propose-t-il ?

Dans le cadre du projet FoRuO, 2 cours pilotes ont été réalisés (entre juin et octobre 2021). L’un des objectifs du projet est que cet itinéraire de formation se poursuive dans le cadre des formations agricoles continues des zones respectives.
  • Production et transformation de plantes aromatiques et médicinales
    • Module 1. Découvrir un système de culture adapté et sa commercialisation : L’environnement d’une exploitation PPAM
    • Module 2. Savoir récolter les PPAM en milieu naturel
    • Module 3. Cultiver les PPAM
    • Module 4. Itinéraire technico-économique des PPAM
    • Module 5. Découvrir les principes de la phytothérapie, de l’aromathérapie, de la gemmothérapie et des extraits
    • Module 6. Savoir sécher les PPAM
    • Module 7. Savoir distiller les PPAM
    • Module 8. Savoir transformer les PPAM
  • Production et transformation de petits fruits
    • Module 1. Production de petits fruits
    • Module 2. Transformation et élaboration de petits fruits
    • Module 3. Commercialisation des petits fruits

15. En quoi la production, la transformation et la fabrication des plantes à parfum, aromatiques et médicinales et des petits fruits sont-elles différentes ?

La production comprend deux activités, l’une agricole (culture) et l’autre forestière (cueillette).

La transformation est la première transformation de la matière végétale (plante ou fruits) pour obtenir une matière première (plante ou fruit frais, congelé ou sec, huile essentielle, extraits, etc.) et qui comprend les procédés suivants : réfrigération, congelation, séchage et manipulation d’herbes sèches, distillation, extraction, etc.

La fabrication consiste en la transformation ultérieure des matières premières pour fabriquer des produits destinés au consommateur final : tisanes, condiments, liqueurs, sirops, confitures, glaces, cosmétiques, élixirs, parfums, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.